Le Climat

Le Climat

La consommation de combustibles fossiles comme le charbon ou le pétrole de même que la destruction des forêts comptent au nombre des causes principales du changement climatique. Dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat, plus de 170 États se sont engagés, en 2016, à limiter l’accroissement mondial des températures clairement en-dessous deux degrés, en comparaison à l’ère préindustrielle. En cas d’échec, nous devons nous attendre à des changements graves. Certains chercheurs sur le climat mettent aujourd’hui déjà en garde contre le fait que des zones du globe ne pourront plus être viables pour l’être humain en raison de l’évolution des conditions climatiques.

Protéger la forêt vierge, c’est préserver notre climat

Le Bruno Manser Fonds soutient pleinement les objectifs de l’Accord de Paris. Nous nous investissons en premier lieu pour la protection des forêts tropicales, car leur défrichage et leur transformation en plantations sont l’une des causes du changement climatique. Si l’on en croit le Conseil de l’ONU sur le climat, 17 % de toutes les émissions annuelles de CO? dans le monde proviennent des défrichages. Près de 60 % de celles-ci sont à mettre au compte de la destruction des forêts tropicales humides. Nous soutenons les communautés villageoises en Malaisie dans leurs efforts de protection de leurs forêts contre les défrichages, la mise en place de plantations, la construction d’énormes barrages hydroélectriques ou encore d’autres projets destructeurs. En 2019, nous avons pu bloquer la préparation d’une nouvelle plantation de palmiers à huile à proximité du parc national de Mulu, au Sarawak. Dans le cadre du Baram Peace Park, nous soutenons par ailleurs les autochtones dans la mise en œuvre d’un parc dans la forêt primaire au Sarawak et négocions à cet effet avec le gouvernement.

Reforestation

La protection des forêts tropicales existantes, indispensable à l’atteinte des objectifs climatiques, est l’une de nos préoccupations principales. Mais cela ne suffira largement pas. C’est pourquoi le Bruno Manser Fonds s’engage en sus pour la reforestation et soutient les Penan dans l’élevage de plants d’essences d’arbres indigènes et dans la reforestation consécutive. Le climat a besoin de davantage de forêts, car les arbres fixent le CO? de l’atmosphère.

Production d’énergie alternative

Par ailleurs, le Bruno Manser Fonds s’engage en faveur d’une politique énergétique durable. De concert avec nos villages et organisations partenaires sur place, nous avons réussi à empêcher la construction du barrage hydroélectrique sur le Baram, qui aurait submergé 400 km² de forêt tropicale et libéré de grandes quantités de méthane dans l’atmosphère. Partant d’un projet pilote dans le secteur de l’énergie solaire et des microcentrales hydroélectriques, nous avons présenté au gouvernement malaisien les solutions énergétiques durables pour l’électrification rurale. Notre engagement a porté ses fruits, puisque l’État s’est engagé à électrifier les zones rurales au moyen de panneaux photovoltaïques d’ici à 2025.

Sensibilisation en Suisse

Nous rappelons aussi la responsabilité de la Suisse dans la destruction de la forêt tropicale et intervenons au niveau de la consommation et de la politique suisses. Pour ce qui est de l’huile de palme, il est particulièrement important de veiller aux échanges que nous réalisons et à ce que nous consommons. Notre consommation de produits élaborés avec de l’huile de palme porte une part de responsabilité à la déforestation dans le Sud-est asiatique. C’est pourquoi nous misons sur l’information, seule en mesure de permettre au consommateur de prendre les bonnes décisions. En Suisse, nous soutenons en outre les actions pacifiques du mouvement pour le climat. Enfin, le Bruno Manser Fonds est membre de l’Alliance pour le climat depuis la fondation de celle-ci en 2004, un regroupement de la société civile en faveur de la protection du climat, qui œuvre de manière pacifique contre le changement climatique.


Devenir membre

S’inscrire