Reboisement

Reboisement

Les Penan de Long Kerong exploitent des forêts primaires à forte biodiversité, qu’ils ont réussi à préserver des défrichages, pour aider à la reforestation dans d’autres communautés. Les Penan collectent dans ce but des semences dans la forêt et font pousser des jeunes plants dans une pépinière. Ces plants permettent ensuite aux communes voisines de remettre en valeur leurs surfaces dégradées et les peuplements forestiers défrichés. À cet effet, la communauté peut bénéficier d’un soutien technique, financier et scientifique de la part du BMF.

Les Penan de Long Kerong mettent en place une pépinière afin de faire pousser de jeunes plants d’arbres sur la base des précieuses semences récoltées. Les Penan sont les seuls à avoir pu préserver d’assez grands espaces de forêts d’un seul tenant au Sarawak et exploitent désormais cette richesse pour récolter des semences génétiquement diversifiées de haute qualité, issues d’essences d’arbres qui sont devenues très rares en raison des défrichages et des brûlis. Cela vaut en particulier pour les essences à croissance lente, qui fixent certes beaucoup de CO?, mais ont aussi une grande valeur sur le marché (p.ex. beaucoup d’essences de méranti) et qui ont depuis longtemps été abattues de manière privilégiée par les entreprises forestières. Dans de nombreux endroits, ce sont justement ces espèces, dont le rôle est par ailleurs essentiel sur les plans tant climatique qu’écologique, qui ont été si fortement décimées, de sorte que ces forêts n’arrivent plus à se régénérer naturellement. Cela découle notamment du fait que ces espèces ne se multiplient que lentement et en petites étapes et que leurs semences ne sont pas répandues à large échelle par les oiseaux ou les insectes, comme c’est le cas d’autres arbres.

Les acheteurs de ces semences sont aussi bien des clients du Sarawak que des projets partenaires de communautés à l’intérieur et aux alentours du Baram Peace Park. Les autres communautés autochtones, qui ont besoin de jeunes plans pour restaurer leurs terres, font naturellement aussi partie des intéressés. Les communautés autochtones qui achètent les semences à des fins de reforestation bénéficient du soutien lors de la plantation et du monitoring des plants, afin de garantir la durabilité du projet. Simultanément, la pépinière offre aux Penan de Long Kerong un revenu alternatif et une indépendance vis-à-vis de l’industrie du bois et de l’huile de palme.

En Malaisie, lorsque le thème du reboisement est à l’agenda politique, il est le plus souvent question de plantations d’essences utilitaires à croissance rapide, fréquemment non indigènes (p.ex. acacia). Dans les faits, la régénération de la biodiversité et la protection de la forêt, du sol et du cycle hydrique relèvent toutefois de l’urgence. Pour protéger la forêt efficacement, il faut reboiser de manière ciblée avec des espèces indigènes et préserver les forêts intactes. C’est la seule manière pour la forêt pluviale de fournir ses prestations d’écosystème, dont font partie la base vitale pour la population locale et la stabilisation de notre climat.

Par ce projet, le BMF place aussi un accent dans le Baram Peace Park, dont le but est de protéger la nature et le développement durable de la région, compte tenu d’une cogestion des populations autochtones.

Devenir membre

S’inscrire