DE | FR | EN

Signez la pétition!

4410 personnes ont déjà signé

Des Olympiades 2020 sans bois tropicaux!

Nous, ci-après soussignés, demandons aux autorités japonaises les choses suivantes:

1) Aucun bois tropical issu de la destruction des forêts pluviales ou obtenu en infraction aux droits humains ou aux droits des autochtones ne peut être mis en œuvre dans les constructions ou les travaux de construction en lien avec les Jeux olympiques.

2) Le bois utilisé doit être examiné soigneusement quant à la légalité, au respect des droits humains et à la durabilité, avant d’être admis au Japon. L’origine du bois doit être déclarée clairement et être vérifiable.

Le gouvernement japonais a promis des Jeux olympiques durables pour 2020. Des contrôles indépendants semblent pourtant montrer que du contreplaqué en bois tropical de provenance du Sarawak soit utilisé comme panneaux de coffrage pour les travaux de construction du nouveau stade olympique.

Le Sarawak affiche l’un des taux de défrichages les plus élevés au monde et déplore des coupes illégales. Les communautés autochtones luttent depuis des décennies contre la déforestation et le vol des terres. Plus de 200 plaintes de villages autochtones contre des entreprises de bûcheronnage ou de plantations sont en attente devant les tribunaux. La légalité, la durabilité et le respect des droits humains doivent donc être vérifiés soigneusement pour tout bois produit issu d’un contexte tel que celui du Sarawak.

La «Green Purchase Law» s’applique à l’acquisition de bois dans le cadre des Olympiades. La loi ne peut cependant garantir qu’aucun bois provenant de coupes illégales ou de contextes d’infractions aux droits humains ne parvienne sur le marché japonais. Même le nouveau «Clean Wood Act» ne contient aucune interdiction de faire commerce de bois illégal. Les entreprises sont seules compétentes pour déterminer si elles souhaitent appliquer les standards définis en matière d’acquisitions de bois.

La pétition s’adresse à toutes les autorités japonaises impliquées dans la construction du nouveau stade olympique, soit le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le gouvernement municipal de Tokyo, le ministre olympique, le comité d’organisation des Jeux olympiques ainsi que le Sports Council japonais.

Prénom *
Nom *
Rue, No. *
NPA *
Lieu *
Pays *
E-Mail *
  
Captcha*:
by moxi